Monday, April 20, 2009

Durban II : la Norvège n'a pas jugé utile de quitter la salle lors du discours de Mahmoud Ahmadinejad. Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre, un des seuls délégués européens ayant assisté à la l'allocution du président iranien à Genève, a estimé que ''le monde perdrait si l'on commence à quitter les débats onusiens par gêne d'affronter des ennemis idéologiques''. (Guysen.International.News)



Durban II : la République tchèque, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, se retire '' définitivement'' de la conférence de l'ONU contre le racisme a annoncé le ministère tchèque des Affaires étrangères. (Guysen.International.News)
La République tchèque a pris cette décision afin de protester contre le discours tenu lundi par le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad.

Durban II : la première secrétaire du Parti socialiste français, Martine Aubry, a condamné lundi les déclarations ''racistes et antisémites'' de Mahmoud Ahmadinejad. '' Les déclarations du président iranien à la conférence de Genève sont inacceptables'' a-t-elle déclaré. (Guysen.International.News)
Martine Aubry a également invité la délégation française à se retirer de cette conférence. '' La France et l'Union européenne doivent tirer immédiatement les conséquences de cet état de fait en se retirant de la conférence de Genève".






Le Vatican estime que Mahmoud Ahmadinejad a ''eu des expressions extrémistes et inacceptables'' mais que le président iranien n'a pas nié l'Holocauste ou le droit d'Israël à exister. Le porte-parole du Saint-Siège, Federico Lombardi, a justifié sa propre présence à la conférence qui se déroule à Genève. Il s'agit d'une ''importante occasion de faire avancer la lutte contre le racisme et l'intolérance'', a-t-il expliqué. (Guysen.International.News)



Le Premier ministre s'en est pris au président suisse lors de son allocution à la cérémonie de commémoration de Yom Hashoah. ''Comment avez-vous pu donner une estrade aux négationnistes? Le monde n'a-t-il donc pas retenu le message de la Shoah?'', a-t-il apostrophé Hans-Rudolph Merz. Binyamin Netanyahou s'est dit profondément déçu par cette recrudescence publique de l'antisémitisme. (Guysen.International.News)




Malgré son départ lors du discours du président iranien, la France va rester à la conférence de Genève, a indiqué la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme Rama Yade. (Guysen.International.News)
''Nous voulions être là parce que nous considérons que la désertion n'est pas une solution, que nous n'avons pas à avoir honte de ce que nous sommes, que des lignes rouges que nous avions fixées dans le texte de la déclaration qui va conclure la conférence ont été respectées'', a-t-elle expliqué, affirmant que Paris s'opposera à toute attaque d'Israël et au concept de ''diffamation de la religion'' dans le communiqué final.




06 Bertrand Delanoë a vivement souhaité le départ des pays de l'UE de la conférence de Durban II, en réaction aux propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad sur Israël. ''Les pays de l'Union européenne se grandiraient et donneraient un sens et un contenu à leur diplomatie, en se retirant collectivement de cette conférence à laquelle, du reste, l'Allemagne, l'Italie, la Pologne et les Pays-Bas ont d'ores et déjà refusé de participer'', déclare le maire de Paris qui juge ''inadmissibles'' les propos tenus par le président

Durban II : ''Le nazisme a été écrasé, mais l'antisémitisme est toujours vivant. Le gaz s'est évaporé, mais le poison subsiste'' a déclaré lundi le président israélien Shimon Pérès, lors de la cérémonie de commémoration de la Shoah à Yad Vashem. (Guysen.International.News)
M.Pérès a ajouté que le Sommet de Genève était "une honte" et qu'il s'agissait d'une "acceptation du racisme plutôt qu'une lutte (contre le phénomène)"

20:27 Israël se souvient des victimes de l'Holocauste. Le service officiel marquant la Journée de la commémoration de la Shoah a débuté au musée Yad Vashem à Jérusalem. (Guysen.International.News)




Dans un communiqué publié lundi, le ministère israélien des Affaires étrangères proteste vivement contre la rencontre entre le président iranien Mahmoud Ahmedinejad et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki moon, hier dimanche à Genève. (Guysen.International.News)
« Il est regrettable que le secrétaire général de l'Onu ait trouvé bon de rencontrer le plus grand des négationnistes de notre temps, qui est à la tête d'un pays membre de l'ONU qui appelle à la destruction d'un autre pays (Israël) lui aussi membre de l'ONU, juste la veille du Yom Hashoah. Il aurait mieux valu que les dirigeants de la communauté internationale

1 Comments:

Blogger souklaye.sylvain said...

Le racisme n’est plus ce qu’il était, perdu entre l’accomplissement aussi obsessionnel que personnel que recherchent ses nouveaux adhérents et la dérégulation dogmatique engendrée par le peu de morale des marchands d’armes.
Heureusement, il nous reste la religion, seul et unique rempart garantissant fanatisme territorial et justice œcuménique à ceux prononçant son nom.

Avec la disparition du racisme banal, les associations parasitaires pour l’entrée en boîte de nuit pour tous peuvent s’inquiéter…
La suite ici : http://souklaye.wordpress.com/2009/04/20/bloc-note-l’alter-racisme/

1:04 AM  

Post a Comment

<< Home