Saturday, June 06, 2009

Réagissez à cet article Réagissez (11) Classez cet article Classez Imprimez cet article Imprimez Envoyez cet article par e-mail Envoyez PartagezPartagez
Partagez :
Partagez sur Facebook
Partagez sur Scoopeo
Partagez sur del.icio.us
Partagez sur BlogMarks
Partagez sur Wikio
Partagez sur Viadeo

Le parquet de Paris a ouvert jeudi 4 juin une enquête préliminaire pour injure antisémite à l'encontre de Dieudonné Mbala Mbala, leader de la liste antisioniste en Ile-de-France. En cause : un sketch diffusé sur Internet où M. Mbala Mbala répond à la décision du procureur général de Genève de classer la plainte qu'il avait déposée à l'encontre du producteur suisse Pascal Bernheim. Ce dernier l'avait, sur le plateau de la télé suisse, qualifié de "nègre".
Recevez dès 9 heures les titres du journal à paraître dans l'après-midi
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
Sur le même sujet
Dieudonné lors de la conférence de presse de lancement de sa campagne pour les élections européennes, le 23 avril 2009 à Paris.
Blog Dieudonné visé par une enquête pour injure antisémite
Blog Dieudonné, ou l'art de faire parler de soi
Blog Dieudonné : le ratage du gouvernement
Les faits Enquête en cours sur le coup de fil de Carlos à Dieudonné
Son Le dépôt des listes de Dieudonné retardé
Edition abonnés Archive : Meeting aux relents antisémites au théâtre de Dieudonné

Dans cette vidéo, M. Mbala Mbala estime ironiquement qu'il s'agit d'"une victoire historique pour la liberté d'expression". Et juge que cette décision lui "permet de répondre, dans un contexte humoristique, à M. Bernheim, ceci : le puissant lobby de youpins sionistes qu'il représente est voleur, raciste et menteur". Il ajoute, pour évoquer les excuses que lui avaient finalement adressées M. Bernheim : "Je tiens à préciser que si une seule personne était choquée parce que je viens de dire, je m'en excuserai." Un bandeau défile : "Attention, ce message est à caractère strictement humoristique." Le leader de la liste antisioniste s'explique ainsi : "Ce que je fais est un sketch (...) qui m'a l'air assez marrant tandis que M. Bernheim, ce riche producteur juif, dans un contexte qui n'était pas drôle, a dit que le nègre est un être inférieur." Il ajoute, faisant un amalgame entre les institutions judiciaires suisse et française : "Que le parquet soit clair, qu'il nous dise qu'en France on a le droit de traiter les nègres d'individus stupides et ignares (...). La justice est en train de faire deux poids, deux mesures."

Cette péripétie intervient dans une fin de campagne agitée. Jeudi matin, la liste antisioniste a dû renoncer à diffuser ses tracts à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en raison la présence de contre-manifestants. La veille, la projection d'un documentaire sur "la mouvance Dieudonné" réalisé par l'un des colistiers a été annulée.

Une enquête est aussi en cours sur le coup de fil passé par le terroriste Carlos à Dieudonné lors de son meeting du 1er juin. Un Carlos que les membres de la liste avaient fait acclamer par une salle métissée. Ce même Carlos qui, en 2002, dans une lettre publiée par Jusqu'à nouvel ordre, journal d'extrême droite radicale, écrivait : "Unissons nous contre l'ennemi de l'humanité (...) : l'impérialisme yankee, le sionisme et leurs séides." Il y assurait un dénommé Michel Lajoye de son soutien. Ce dernier avait été condamné pour avoir déposé une bombe dans un café maghrébin près de Rouen.
Abel Mestre et Caroline Monnot

1 Comments:

Blogger souklaye.sylvain said...

Dieudonné persécution sur un récidiviste
S’il fallait faire un choix, quelle face du métissage devrions-nous sauver : l’angélisme stérile ou l’abomination extrémiste ?
Pas d’alarmisme, n’ayez crainte, la troisième possibilité, celle de la nuance, du bon sens, de la majorité et de la moyenne prévaut sur tout positionnement de société.
Quand l’espace politique devient le révélateur d’une construction morale articulée par une histoire parfois repentante, souvent sélective et un ressentiment ne différenciant pas l’intime de l’universel, on peut légitimement s’attendre à une guerre civile passive qui ne porte pas son nom.
Faire des diagnostics c’est le sport national. Là où l’on cherche une raison idéologique on peut trouver des solutions pathologiques. Mais sous les projecteurs peu importe les victimes, seuls comptent les bénéfices.
Quant à Dieudonné, qui il est n’est pas la question, ce qu’il est, voilà la réponse.
La suite :
http://souklaye.wordpress.com/2009/03/22/16-mesures-mon-chargeur-est-surcharge-indigestion-d’integration/

12:50 PM  

Post a Comment

<< Home